L’impact du taux d’absentéisme élevé en entreprise

En entreprise, la gestion du personnel est régie par de nombreux paramètres. Le taux d’absentéisme est un paramètre qui permet de mesurer le taux de disponibilité du personnel. D’une certaine manière, plus le taux est élevé, plus la disponibilité globale du personnel est compromise. De ce fait, les conséquences sont multiples.

Le taux d’absentéisme et son mode de calcul

L’absentéisme est un problème récurrent dans le monde professionnel. Si sur de petites périodes, les absences des différents collaborateurs peuvent paraître inoffensives, étaler sur une plus large période, ils peuvent faire apparaître un schéma. Comme des absences périodiques ou encore des absences non motivées qui surviennent trop souvent.

Le taux d’absentéisme se calcule de manière assez simple : en générale, c’est le rapport entre le nombre d’heures d’absences étaler sur une période et le nombre d’heures théorique devant être travaillé sur la période. Par conséquent, plus le taux est élevé, plus le nombre d’heures ou de jours non travaillés est élevé par rapport au nombre d’heures ou de jours devant être travaillés. En somme, plus ce taux est élevé et plus les conséquences sur l’entreprise seront sévères.

Les conséquences directes d’un taux élevé

Il existe différentes sources d’absence au sein d’une entreprise : les absences pour maladie qui peuvent être dues à différentes causes comme le vieillissement ou encore les épidémies ou la fatigue ; les absences motivées comme les évènements familiaux ou encore les congés payés ; et enfin les absences non motivées comme les abandons de poste ou les repos maladie non motivés.

Ces absences impactent directement le mode de fonctionnement de l’entreprise et provoquent des déficits sur de nombreux aspects de la vie de l’entreprise. Premièrement, ils impactent sur l’organisation générale de l’entreprise, car ces absences impliquent une réorganisation de la manière de fonctionner. Provoquant une réorganisation de la répartition des tâches. Cette réorganisation va impliquer une hausse de la charge de travail de certaines personnes. Enfin, cette charge supplémentaire va conduire à une réduction de la performance.

Les conséquences indirectes de l’absentéisme

L’absentéisme sur un taux élevé va conduire à des conséquences indirectes bien plus graves que ce qui est décelé dans l’immédiat.

  • Le premier est d’ordre financier, car bien qu’absent, la majorité de ces absences, comme les absences maladie, sont généralement rémunérées. Par conséquent, ceci implique que l’on paye un employé sans le moindre travail fourni. Ensuite, la perte en performance se traduit généralement en déficit dans les chiffres d’affaires. Car une insuffisance de performance va impacter sur la productivité et donc sur la rentabilité de l’entreprise, et par effet domino sur les chiffres d’affaires de l’entreprise.
  • Le second est d’ordre psychologique, car une charge de travail plus élevée va conduire inexorablement le personnel au burnout et au turnover. Deux phénomènes nuisibles pour les entreprises.